Un réel pour le XXI sciècle
ASSOCIAZIONE MONDIALE DI PSICANALISI
IX Congresso dell'AMP • 14-18 aprile 2014 • Paris • Palais des Congrès • www.wapol.org

Affolement
Claire Zebrowski

Affolante étrangeté du réel au musée Beaubourg. À l'entrée de l'exposition « Le surréalisme et l'objet »[1], je lis ceci : « le rêve et l'inconscient, l'automatisme, graphique et scripturaire, devaient inspirer une poésie destinée à nier, affoler le réel ». Je m'interroge : Comment affoler le réel ? N'est-ce pas plutôt le réel qui affole ? Je déambule, les objets surréalistes attrapant un bout de ma curiosité.

Voici la scène. Une salle aux murs animés de films surréalistes : des mannequins de plastique à peine couverts de parures absurdes, des convives se servant au banquet copieux répandu sur le corps nu d'une femme [2]. On entend les soupirs érotiques d'une autre femme, en boucle. Certains visiteurs flânent. Soudain apparaît un couple. L'homme et la femme s'avancent d'un pas saccadé. Elle s'arrête, se retourne vers lui et, affolée, lui lance : « Nous sommes pris au piège ! » Ils rebroussent chemin, et sans doute ont-ils traversé en sens inverse toute l'exposition au pas de course, pour ressortir par là d'où ils étaient venus.

Ah ! Réel affolé, refoulé, mais feu follet affolant…

Claire Zebrowski
Rennes


  1. Exposition « Le surréalisme et l'objet » jusqu'au 3 mars 2014 au Centre Pompidou à Paris.
  2. Meret Oppenheim, Festin cannibale, Exposition internationale du surréalisme EROS, Galerie Cordier, Paris, 15 décembre 1959.