Un réel pour le XXI sciècle
ASSOCIATION MONDIALE DE PSYCHANALYSE
IXe Congr�s de l'AMP � 14-18 avril 2014 � Paris � Palais des Congr�s � www.wapol.org

Réel noué
Anne Colombel-Plouzennec

Avec le TDEL[1], deux réels : le réel troué et le réel noué, autre façon de dire que chacun bricole ce qu'il peut pour répondre à son réel. Mais y a-t-il une spécificité contemporaine de cette réponse ?

Lacan a déplié, avec sa logique des nœuds, les « modalités canoniques de traitement du non-rapport sexuel » : inhibition, symptôme et angoisse sont les connecteurs classiques, des solutions du côté de la tradition.

Dans la modernité, le constat est à la diversification de ces solutions face au « relâchement de l'inhibition », à « la difficulté dans la mise en forme traditionnelle du symptôme » et à « l'absence des limites de l'angoisse ». [2]

Est-ce à dire que, dans la névrose contemporaine, nous avons affaire à un type de nouage spécifique ou sont-ce les connecteurs qui changent, le nœud gardant, lui, ses caractéristiques fondamentales ?

Anne Colombel-Plouzennec
ACF-VLB, Lamballe


  1. Tout dernier enseignement de Lacan.
  2. Schejtman F., « Sinthome », Scilicet. L'ordre symbolique au xxie siècle, La Cause freudienne, coll. Rue Huysmans, Paris, 2012, p. 352-355.